Réduction de la violence électorale en Afrique : La phase 3 du projet E-MAM Lancée

0
2
Miadé bé Radio

Le projet “ Suivi analyse, et atténuation de la violence électorale ” (EMAM) Phase 3 du Réseau ouest-africain pour l’Edification de la paix (WANEP) à été officiellement lancé ce jeudi 23 novembre à Dakar au Sénégal.

 

La cérémonie de lancement de ce projet Phase 3 d’un coût de 4 millions d’Euros sur une période de 36 mois, de juillet 2023 à juin 2026, a eu lieu en présence de Dr Onyinye Nkechi ONWUKA, directeur par intérim de la direction de l’alerte précoce de CEDEAO ; M.Moudjib DJINABOU, directeur des Affaires Politiques de l’UNOWAS; Monsieur Giovanni SQUADRITO, chef de l’équipe régionale Afrique de l’Ouest et lac Tchad, représentant l’Union européenne et Mme Levinia ADDAE-MENSAH, directrice Exécutive Adjointe de WANEP.

Financé par l’Union Européenne à travers son instrument NDICI -FPI, thématique Paix, stabilité et prévention de conflit, le projet EMAM “ va concerner onze (11) pays d’Afrique de l’ouest : le Liberia, Sénégal, Mali, Ghana, Togo, Guinée, Cote-d’ivoire   Niger , Gambie, Guinée Bissau et la Guinée” , a précisé Mme Levinia ADDAE-MENSAH, directrice exécutive adjointe de WANEP.

Elle a ajouté que le financement est mis à la disposition du partenaire régional de l’UE, WANEP, << pour mettre en œuvre le programme dans ces pays qui vont connaître des élections présidentielles en 2024 et 2025>>

Le projet mettra l’accent sur deux axes, l’alerte précoce et l’accompagnement dans le cadre de prévention, ainsi que sur l’action.

La directrice exécutive adjointe du Réseau ouest-africain pour l’Edification de la paix (WANEP), Levinia ADDAE-MENSAH, souligne que “le projet EMAM priorise des démarches d’alerte précoce et de réponse rapide  sur la réduction de la violence électorale en renforçant et mobilisant les capacités régionales et nationales nécessaires à la prévention ou à l’attenuation de la violence politique.

Son objectif principal est de faciliter et renforcer les processus de mise en œuvre de l’alerte précoce tout en promouvant des réponses inclusives à la violence électorale et autres menaces à la démocratie dans les pays ciblés” a-t-elle expliqué.

Elle a rappelé que “ WANEP a travaillé dans ce domaine en tant que partenaire officiel de la CEDEAO.” dans le but de contribuer à améliorer la sécurité humaine dans la région.

Pour rappel, E-MAM a été conçu en 2015 par WANEP comme une initiative multipartite et multidimensionnelle pour contribuer à la réduction de violence électorale en Afrique de l’ouest à travers une multiplicité d’approches visant à renforcer les mécanismes nationales et régionales pour des processus électoraux pacifiques. Le projet est mis en œuvre en partenariat avec la CEDEAO, L’ECONEC et l’UNOWAS.

 

Julien SEGBEDJI

Google search engine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici