Reddition des Comptes Exercice 2022 dans la commune d’Agoè-Nyivé6

0
3
Miadé bé Radio

L’une des exigences dans la gestion des collectivités locales est la transparence et la redevabilité. La redevabilité est le principe qui consiste à rendre compte aux contribuables de ce que l’on a fait de leur contribution financière ou matérielle. Ce principe de redevabilité dans la gestion des collectivités locales se fait à travers la reddition des comptes. La commune d’Agoè-Nyivé 6 s’est attelée à cet exercice ce mardi 11decembre2023 en présence des acteurs de développement de la Commune à la maison des jeunes d’Adétikopé.  

Les acteurs de développement à la base de la Commune d’Agoè-Nyivé 6, canton d’Adétikopé : la chefferie traditionnelle avec à sa tête le chef du canton Togbui Assimadi Yawovi, les Comités de Développement à la Base (CDB) ; les responsables des partis politiques, les associations des jeunes et des femmes, les responsables des sociétés civiles, tous étaient ce mardi 11décembre 2023 à la maison des jeunes d’Adétikopé pour la reddition des comptes exercice 2023 de la Commune d’Agoè-Nyivé 6.

Dans son mot de bienvenu, le Maire de la Commune d’Agoè-Nyivé 6, Dr. John Aglo qui avait à ses côtés pour la circonstance l’Honorable Députée à l’Assemblée nationale Mme Bakali, a d’abord dit un sincère merci à Dieu pour sa protection divine, avant de témoigner sa reconnaissance au Chef de l’Etat SEM Faure E. Gnassingbé pour sa politique de développement en général et pour son attention particulière en faveur de la Commune d’Agoè-Nyivé 6 « Chers acteurs de développement à la base, je mesure l’ampleur de vos attentes, souffrez que je sollicite une fois encore vos indulgences pour l’ensemble des manquements que vous aurez à constater à l’occasion de la reddition des comptes » a-t-il conclu.

C’est le Chef division financière de la Commune monsieur Bamazé qui a fait le compte rendu de la gestion financière à travers le budget exercice 2022 qui s’équilibre en recette et en dépense à la somme de : 325 410 847.  Selon le présentateur le conseil a adopté le compte administratif avec les résultats suivants :

  • Résultat de la section de fonctionnement  : 2 020 587F CFA,
  • Résultat de la section d’investissement : 54 781 366 F CFA,
  • Résultat d’ensemble : 56 801 953 F CFA

Dans les débats questions réponses, les acteurs ont déploré entre autre le retard lié à la reddition des compte, le manque de support de donnée de la reddition des comptes, la faible mobilisation des ressources, la négligence des jeunes dans la réalisation des projets d’investissement, sans oublier le manque de visibilité des projets réalisés le problème de communication. Les acteurs ont invité la mairie à oser avec des projets innovants et structurants, sans oublier le problème des infrastructures routières qui sont en état de dégradation avancé.

L’honorable Députée Mme Bakali prenant la parole  a d’abord félicité les acteurs pour leur mobilisation et leur sens de contribution pour le développement de la Commune « je voudrais avant tout sollicité votre indulgence. Je suis convaincu à travers vos interventions que beaucoup restent à faire. Les élus étant à leur premier mandat, je suis persuadée que des efforts vont être faits pour le bien être de nous tous. Le Chef de l’Etat a une grande estime pour Adétikopé, Outre la Plateforme industrielle qui fait la fierté de la commune, vous être l’un des rares cantons à être doté de Trois lycée publiques. Je voudrais inviter les élus à se mettre au travail, à oser dans leur projet d’investissement, l’espoir est permis » a conclu l’honorable

Abordant le volet de débat d’orientation budgétaire (DOB), le président de la commission des finances le conseiller Assima Yawo A. Jules a centré le débat au tour de quatre domaines prioritaires pour le budget exercice 2024

  • Le domaine de l’éducation
  • Le domaine de la santé
  • Le domaine des routes et celui des investissements à valeur ajoutée.

Dans un débat riche en propositions et en suggestions il ressort que les acteurs sont disponibles à aider la mairie dans la mobilisation des ressources. Le problème de réserve n’a pas été occulté. Les acteurs ont une fois encore invité les élus à prendre leur responsabilité pour sécuriser les réserves administratives qui sont souvent bradées avec un silence complice des élus

« Nous sommes conscients que les attentes sont nombreuses, tant dans le domaine de l’éducation ou nous avons des villages sans écoles publiques, de la santé avec une population de plus de 130 000 habitants pour un seul CMS, sans oublier l’état de nos routes qui sont dans un état de délabrement avancé. Mais seul on est fragile, ensemble on est fort, je nous invite à nous aider pour le développement de notre commune » a dit le conseiller jules pour clore le DOB.

Dans son mot de fin le représentant du Préfet d’Agoè, le SG Monsieur KAZANDOU sans langue de bois a invité les élus au travail. « Depuis près de 4ans, aucune de vos réalisations n’est visible sur le terrain. En terme de superficie vous êtes la commune la plus grande de la préfecture. Sur le plan industriel vous êtes aussi la commune la plus nantie. Je vous invite à taire vos petites querelles d’intérêt personnel pour travailler au développement de la Commune. Combien de fois le Préfet d’alors n’est pas venu vous interpeler au sujet des réserves administratives. Mais le constat est que rien n’est fait, pas une seule pancarte identifiant une réserve. Vos recettes ne suivent pas, vous êtes toujours avec des budgets de moins de 500 milles. Ce n’est pas normal. Vous devriez disposer des fichiers d’opérateusr économiques secteur par secteur village par village. Vouloir c’est pouvoir je vous exhorte une fois encore au travail. » a conclu le sg.

Un cordial retour sous la protection divine a été la prière de fin.

La rédaction. JA

 

 

 

 

Google search engine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici